To love you more - Celine Dion

Lady - Lionel Richie

18.11.07

Regard en Crise


Ah les femmes... si vous saviez...
comme votre regard m'inspire!!!

Mais oui...le regard...
invite à l'amour infini...


Regard en Crise !
_____________

Ce fut par hasard que j'ai croisé ton regard, mais j’ai tout de suite eu la certitude qu'il resterait accroché à parler avec mien. Patient et résigné, ton regard m'écoutait en silence.

Comme c’est drôle, ton silence résonnait plus fort à l'intérieur de moi sans, toutefois, jamais déranger la ligne de mes pensées, sans casser le fil des sentiments qui commençaient à joindre les âmes de nos regards.

J’ai préféré me taire et t’admirer en silence, d’un regard platonique, béat d'admiration et prisonnier d'une tentation qui commençait à faire accélérer les palpitations de mon coeur.

Dans tes yeux j'ai vu défiler ta vie, tes rêves et tes appréhensions.

La crise est évidente, mais la sérénité de ton regard réussit à dompter la furie d'un désir qui n'ose pas se libérer, comme si tu savais et avais la certitude que l'apathie, qui transparaît de tes rétines, se disparaîtra sans laisser de traces le jour tu t’affranchiras de tes chaînes.

Tu sais que tu n'es pas dans le chemin qui mène droit au but, mais préfères continuer à triller et à faire un parcours plus long, à devoir changer brusquement de cap, de rompre et d’entrer en collision avec tes sentiments, avec ta dignité.

Tu veux changer sans rien ne pas casser, sans détruire, parce que tu veux continuer à sourire avec la cette même sérénité qui transparaît dans ton regard et est le reflet d’une conscience tranquille.

Au départ, avant de t’engager et d’unir ton destin à celui de quelqu’un, t’étais pure, tu te sentais libre au plus profond de toi et capable de bâtir quelque chose de solide et d’éternel, même si des incertitudes et des méfiances subsistaient, car tu avais l'espoir d'approfondir et perfectionner ton union.

Les semences que tu gardais en secret en toi ne jamais sont arrivées à germer, et même si des bourgeons sont apparus, ils n'ont pas réussi à s'ouvrir et à devenir une fleur épanouie, pour, à son tour, devenir semence d'amour.

Visiblement, ton regard me dit que tu as cessé croire et que tu es en train de changer à l’intérieur de toi, calmement, très calmement, pour que quand l’heure arrivera, tu changes par dehors.

Je sais que tu aimes en secret, que tu te recherches dans le silence, avec la peur de tout rater encore une fois.

Parfois, tu es prise par un torrent d'incertitudes et tu doutes de toi, des tes sentiments, des tes rêves et de la vie nouvelle que tu cherches.

Tu sembles un oiseau qui a pris son envol se sachant blessé, dès le départ, et qu’accepta de voler et de partir à dérive dans le ciel, comme si c'était inévitable et cela faisait partie d’un plan de vol tracé par le destin, qui aurait calculé préalablement les kilomètres que tu auras à couvrir pour atteindre le bonheur tant rêvé en silence.

Ah, mais comme je me sens sage, quand je fixe ton regard ! Cela me donne toujours envie de partir en voyage…

Au fond de toi, tu sais que tu vas arriver où tu veux, même en ne sachant pas encore où et comment.

Contre tes impulsions, tu donnes à tes sentiments tout le temps du monde, même en sachant que tu peux le perdre dans une seconde, parce que, par-dessus tout et plus que le bonheur lui-même, tu recherches la vérité, ta vérité, la vérité de ton être, de ton corps brûlant d'un amour fou, la vérité de ton âme, que tu aimerais voir écoutée et caressée avec tendresse, la vérité des désirs volcaniques, que tu obliges à vivre et à survivre mi-feu et à mi-gaz, pour que le jour de ta libération l'explosion soit le total et les laves de la passion, aujourd’hui si retenue, soient le ciment d'une vie nouvelle et épanouie...

C’est ta vie et ton bonheur !

Je sais que c'est un regard de crise celui que je suis en train de peindre aujourd’hui mais le plus important c'est qu'il sait qu’il la vaincra et, entièrement remis de ses blessures, il s’accrochera et infiltrera dan un autre regard, des yeux qui le feront regarder et aller au-delà de toi et du désir démentiel qui le fera scintiller dans le firmament de tes rêveries.

En te sentant ainsi sereine et assagie, même ton âme se rempli de courage et aime venir s’éclater dans tes yeux, pour mieux faire briller ton regard.

C'est la lumière de cet amour-là que je sens, quand je me perds dans le labyrinthe de ton regard...


LUD


No olhar dos outros adoro me perder,
para neles poder soltar o meu grito,
num silêncio que não deixa perceber
como por eles o meu amor é infinito!

LUD, LUX, 03:04:2007 - 08:18
Nb: este verso deu origem ao poema No olhar da Mulher !

Lud MacMartinson - LMP - Luxemburgo

Sem comentários: