To love you more - Celine Dion

Lady - Lionel Richie

22.10.08

Ça fait longtemps... que je veux t'aimer


























Ça fait longtemps
que je te t’attends
chaque soir
pour m’émouvoir
et garder en secret
l’espoir de pouvoir
t’aimer
e t’avoir
à mes côtés

Ça fait longtemps,
un an,
loin de toi
sans te toucher,
ni croiser
ton regard,
qui devient
une éternité
et un cauchemar

chaque fois

que je dois m'en aller...

Ça fait longtemps,
depuis le premier jour,
je sais que tu m'admires
et, c'est vrai,
que tu m’attires,

et aussi

que tu m’inspires
les plus beaux
versets d'Amour


Ça fait longtemps
que je te veux
te montrer
mes yeux
touts amoureux
de toi,

que j'ai hâte

de toucher ta main
comme un gamin
qui, courant derrière
le cerf-volant,
oublie qu’il a les pieds
sur Terre
et, s’envolant
sur un nuage,
part en voyage
dans le royaume
de sa fée,
de sa muse,
de sa dulcinée
trop confuse,
mais bien-aimée

Ça fait longtemps
que je t’attends
avec patience,
que je souffre
en silence,
que je me retiens
pour te cacher
mon attirance
Et que je freine
mon impatiente
et mes avances
pour que tu restes sereine
et tu sois mienne
en toute confiance

Ça fait longtemps
que mes nuits
s’achèvent
en te rêvant
dans mes bras
et que mes jours
commencent
dans la lueur de l’espoir
qui se miroite de ton regard

Ça fait longtemps
que t’es devenue
tout simplement
mon amie,
mon admiratrice,
et tu sais
comme j’aimerais tant
que ton corps de femme
puisse embraser
la flamme
de mon esprit
et me prenne pour que la vie
dont j’ai rêvé
à tes côtes
brille
de mille feux
dans tes yeux

Ça faits longtemps
que je t’attends,
je t’en prie,
prends-moi,
tant que je suis
en vie,
ne me laisse pas partir
et disparaître
pour toujours
sans connaître
la douce folie
d’une nuit d’amour
dans tes bras…

Ça fait longtemps,
mon Dieu,
que je ne demande
qu'être heureux,
mais je ne sais pas
si j'ai le droit
de t'avouer ceci
car j'ai peur
de t'aimer
avant le temps
et de bousculer
tes sentiments,
alors,
mon trésor,
sache que mon coeur
n'attend que ton regard
s'ouvre et voit
tout mon désarroi
quand tu n'es pas là
et, s'il le faut,
je tiendrai le coup,
j'accomplirai
ma traversée du désert
de ma démence,
je plongerai dans l'abîme
de la souffrance
pour me purifier,
j'irai jusqu'au bout
avec confiance
et j'attendrai l'éternité
plus un jour
pour rennaître,
et pouvoir connaître
et partager
avec toi
mon innocence
et la sublime quintessence
de l'Amour...


Lud MacMartinson - LMP - Muxemburgo

Sem comentários: