JE T'AIME - LARA FABIAN

LADY - LIONEL RICHIE

23.11.08

Ma vie... & Un ange qui passe




















MA VIE


Ma vie c’est un rêve
qui s’enfuit
vers l’infini
ou s’achève
le courant
du temps
qui crève

Ma vie c’est un défi
qui me rend
impatient,
mais qui vit
insaisissable
et insatiable
dans mon esprit
bohémien...

Ma vie c’est un détail
qui me tient debout,
me rend fou
et me chamaille
quand la souffrance
devient présence
et l'épouvantail
de mon existence...

Ma vie c’est un jardin
au printemps éternel
dans le bleu ciel
où les amants
deviennent des roses
quand l’amour explose
En criant...

Ma vie c’est une mer
pleine d’émotions
où se noie la passion
qui a souffert,
autant aimé
et s'est déchirée
à cœur ouvert

Ma vie c’est un dessin
qui se peint 
chaque jour
avec les couleurs
de l’amour
et du bonheur
tu temps qui court

Ma vie c’est une chanson
qui me prend
en dérision
quand la nostalgie
me donne envie
de noyer les cris
et ma délires aussi

Ma Vie c’est un destin
toujours incertain
mais qui me fait courir
comme un enfant
pour ne pas mourir
en chemin
car je suis ici
pour réussir ma vie

Ma vie c’est l'amour
que je vis à chaque jour
et qui s’enfuit
afin que le retour
de la vie soit toujours 
un nouveau départ
pour s’aimer quelque part

Ma vie c’est tant de choses
des rêves et des défis
des démons
que j’ose
et des illusions
où explosent
mes passions

Ma vie c’est des poèmes
que je te dis
et je t’aime
avec qui j’écris
touts mes dilemmes
et toutes les folies
qui me font aimer la vie



Lud MacMartinson




UN ANGE QUI PASSE



La nuit tombe sur ta maison 
et trouve ton coeur en dérision 
Ton âme s'en veut et crie 
impuissante pour guider ta vie... 

Ton coeur s'agite, s'éffondre, 
il sent que le malheur gronde 
tel un fâtome, une menace 
et ça t'énerve, et ça t'agace...

Je m'approche très timidement 
je caresse tes cheveux, ta main, 
en insufflant dans ton coeur 
une brise pleine de bonheur...

Tu fermes les yeux, tu souris, 
tout en remerciant ton esprit 
pour t'avoir rendu la confiance 
et l'espoir d'aimer à outrance... 

Tu t'endors l'âme ensoleillé 
et je te regarde trop désolé 
puisqu'il faut que je m'efface: 
je ne suis un ange qui passe...


Lud MacMartinson - 2005

Sem comentários: